Parliamo:

Scrivici su WhatsApp

+39 335 705 9564

Latitanza | ICAAOU

Ordonnance de Latence : le Cas d’un Narcotrafiquant Oublié par la Justice Italienne.

Si vous êtes impliqué dans une affaire d’extradition ou de latence, il est essentiel d’avoir une idée claire de la possibilité de se défendre et de comprendre vos positions dans le cadre de procédures juridiques internationales. Savoir vers qui se tourner pour obtenir des conseils experts, compétents et surtout dignes de confiance est d’une importance primordiale. Maître Alexandro Maria Tirelli, à travers son organisation, a établi une solide réputation dans le traitement des affaires d’extradition et de latence, démontrant un profond respect pour les droits de l’individu et une expertise inégalée dans ce domaine. Dans le cas d’un célèbre narcotrafiquant mexicain, Maître Tirelli a démontré sa capacité à traiter des situations délicates, offrant une défense axée sur les droits du client. Si vous êtes confronté à des procédures juridiques traversant les frontières nationales, ou si un membre de votre famille se trouve dans une situation similaire, découvrez comment nous pouvons vous aider à trouver la bonne stratégie juridique. Choisissez un allié juridique, disponible 24h/24, en appelant immédiatement le numéro +39 335 705 9564 ou sur WhatsApp.

Si vous préférez une approche moins immédiate, vous pouvez remplir le formulaire en ligne en bas de la page d’accueil du site pour demander un avis juridique spécifique à votre cas. Un avocat spécialisé, que ce soit pour des questions liées à des procédures d’extradition ou de latence, vous contactera au plus vite pour discuter de votre affaire et définir la stratégie de défense la plus efficace pour vous.

Ce qu’il faut Savoir sur le MAE et les Notices Interpol

Quelques informations importantes à connaître :

Le Mandat d’Arrêt Européen

Un mandat d’arrêt européen (MAE) est une ordonnance judiciaire délivrée par un pays afin de demander l’arrestation d’un individu dans un autre État. Cela peut être pour diverses raisons, mais dans la plupart des cas, il concerne des situations où un individu est suspecté ou a été condamné pour un crime dans un pays alors qu’il se trouve dans un autre.

Le Mandat d’Arrêt Européen est délivré pour les raisons suivantes :

  • des crimes graves tels que le terrorisme, le meurtre, le trafic de drogue ;
  • non-comparution devant un tribunal après avoir été cité ;
  • violation des conditions d’une caution ou d’une autre forme de libération ;
  • évasion d’une prison ou d’une autre forme de détention.

Interpol et « Notices »

L’Interpol, l’Organisation internationale de police criminelle, joue un rôle crucial dans le processus d’émission et d’exécution des mandats d’arrêt européens. Par un système de « notices », elle signale la nécessité d’arrestation. Le plus connu d’entre eux est le « Red Notice« , qui informe les pays membres de l’Interpol d’une personne recherchée pour extradition.

Il est important de noter qu’un « Red Notice » n’est pas un mandat d’arrestation international en tant que tel, mais plutôt une demande de localisation et d’arrestation, en attente d’extradition. Nous avons rédigé un article approfondi sur ce sujet sur les différentes « Notices » qu’Interpol utilise pour signaler une arrestation au niveau international.

Différence entre Mandat National et International

Un Mandat d’Arrêt National n’est valable qu’à l’intérieur des frontières de l’État qui l’émet. En revanche, un mandat international nécessite la coopération entre États, et repose généralement sur des accords ou des traités bilatéraux ou multilatéraux.

Les accords d’extradition sont conclus entre les pays qui définissent les conditions d’extradition d’un suspect ou d’un condamné. Tous les pays n’ont pas d’accords d’extradition entre eux, et certains crimes peuvent être extradables dans un État, mais pas dans un autre.

Si vous êtes confronté à un problème lié à une arrestation à l’échelle internationale, il est essentiel de connaître vos droits.

Dans ce cas, vous avez le droit à :

  • un avocat ;
  • un traducteur ou interprète, si nécessaire ;
  • la possibilité de contester l’extradition ;
  • la protection contre l’extradition si cela peut entraîner la peine de mort, la torture ou une autre forme de peine ou de traitement inhumain ou dégradant.

N’oubliez pas que la présence d’un MAE (Mandat d’Arrêt Européen) ne signifie pas automatiquement que la personne accusée sera extradée. Dans ces cas complexes, où les variables peuvent varier, il est nécessaire de faire appel à un avocat spécialisé dans ce type de délits. Une analyse rapide et appropriée de chaque cas spécifique peut permettre de trouver la solution la plus avantageuse pour vous.

La Cachette et ses Effets

Si vous êtes considéré comme « en fuite » ou si vous avez un proche dans cette situation, à partir de maintenant, nous vous fournirons des informations qui pourraient vous aider à prendre les bonnes décisions.

Le Code de procédure pénale italien (cpp) définit comme fugitif celui qui « se soustrait volontairement à la détention préventive, à l’assignation à résidence, à l’interdiction de quitter le territoire, à l’obligation de résidence ou à un ordre de mise en détention« .

Pour qu’un ordre de détention préventive soit efficace, il doit être notifié par un huissier de justice ou par la police judiciaire.

De plus, la police judiciaire peut effectuer :

  • des perquisitions ;
  • des écoutes ;
  • accéder aux services publics pour obtenir des informations ;
  • des opérations de surveillance, de contrôle et de filature.

Parmi les diverses options, vous devez également envisager de vous rendre aux autorités. Cela peut sembler absurde, mais dans certains cas spécifiques, cela pourrait entraîner un traitement plus clément.

Consultez un avocat spécialisé de confiance. Connaître vos droits et les solutions possibles à votre situation vous aidera à prendre les bonnes décisions.

Dans tous les cas, évitez toute activité illégale supplémentaire. Cela ne fera qu’aggraver votre situation.

Être « en fuite » présente toute une série de défis et de risques. Comprendre pleinement ce que cela signifie et ses implications peut vous aider à gérer la situation de la meilleure façon possible.

Qu’est-ce qu’un Décret de Cachette

Un décret de cachette est un acte juridique qui déclare officiellement une personne comme étant en fuite. Il est émis lorsque l’on a une raison valable de croire qu’une personne évite intentionnellement d’être arrêtée ou échappe à la justice, souvent en se cachant ou en fuyant. Il est délivré après que les autorités ont tenté en vain de localiser et d’arrêter une personne. Ces tentatives peuvent inclure des enquêtes, des perquisitions ou l’utilisation d’informateurs. Si, après tous ces efforts, la personne n’est pas trouvée et que l’on pense qu’elle évite intentionnellement d’être arrêtée, un décret de cachette peut alors être émis.

Quels sont les Effets du Décret de Cachette

Le décret de cachette est généralement émis par un juge ou une juridiction. La décision repose sur les preuves et les informations fournies par les forces de l’ordre qui recherchent l’individu. Les conséquences d’être déclaré en fuite à travers un décret peuvent être graves et varient selon les juridictions, mais peuvent généralement inclure :

  • l’aggravation des peines : être déclaré en fuite peut entraîner des peines supplémentaires ou l’aggravation des peines existantes ;
  • la privation de certains droits : dans certaines juridictions, les fugitifs peuvent perdre certains droits légaux, comme le droit d’interjeter appel ;
  • une attention accrue de la part des forces de l’ordre : une fois déclaré en fuite, il peut y avoir un intérêt et un effort renouvelés de la part des forces de l’ordre pour capturer l’individu ;
  • des restrictions à la liberté de mouvement : avec un décret de cachette, une personne peut être arrêtée non seulement dans son pays d’origine, mais aussi à l’étranger, surtout s’il existe des accords d’extradition ;
  • des implications sociales : être déclaré en fuite peut avoir des répercussions sur la réputation de l’individu et sur ses relations personnelles et professionnelles.

Adressez-vous à un avocat spécialisé en droit international qui connaît bien toutes les lois spécifiques et fiez-vous à son expertise. Seule cette démarche vous permettra de connaître vos droits et d’avoir une stratégie de défense efficace.

Dans le paragraphe suivant, nous présentons le cas réussi traité par notre organisation concernant un célèbre narcotrafiquant mexicain.

Le Cas de l’Un de Nos Clients : de l’Arrestation à la Libération

En mai 2015, l’arrestation d’un célèbre et dangereux trafiquant de drogue a été ordonnée par un procureur italien.

Une figure clé du monde du trafic de drogue négligée par le système judiciaire italien. Ce Mexicain, membre d’un célèbre cartel de la drogue et ayant des liens profonds avec la mafia et la Camorra, a passé trois ans en détention sans que l’Italie ne présente une demande formelle d’extradition.

Après son arrestation en 2015, qui a eu lieu grâce aux efforts conjugués de la DEA (Agence fédérale antidrogue) et de la police italienne, la justice italienne a été lente à s’assurer que le trafiquant de drogue soit extradé et interrogé sur ses liens présumés avec les familles mafieuses en Italie. L’opération a conduit à l’arrestation de plus de 30 individus, à la saisie de drogues pour une valeur de deux millions et demi d’euros et à la découverte d’une importante voie d’approvisionnement en drogue en Italie.

Malgré l’importance de cette personne sur la carte criminelle, une série de malentendus et de problèmes, y compris des problèmes liés au décalage horaire entre l’Italie et le Mexique lors des vidéoconférences, ont entravé son interrogatoire et l’obtention d’informations vitales.

L’accusé a proclamé son innocence par l’intermédiaire de son avocat, Alexandro Maria Tirelli. La défense a soutenu pouvoir prouver son absence de culpabilité. Cependant, en raison d’une série de retards et de problèmes procéduraux, l’accusé a été libéré en 2018, échappant ainsi à la surveillance de la justice. Actuellement, il est considéré comme étant en fuite et le procès contre lui est bloqué. En effet, le cpp italien prévoit que pour poursuivre un procès, il faut qu’un huissier de justice lui notifie l’acte de l’audience.

Il n’est donc pas possible de poursuivre le procès par contumace, c’est-à-dire sans preuve de notification de l’audience à l’intéressé direct.

Notre Défense

Faire face à des questions juridiques internationales nécessite compétence et spécialisation. Notre expérience nous distingue et nous permet de fournir une assistance juridique de premier ordre, où que vous soyez dans le monde. Si vous vous trouvez dans une situation urgente, n’hésitez pas : nous sommes à votre disposition 24h/24 au numéro +39 335 705 9564 ou sur WhatsApp. Si vous préférez une approche moins immédiate, vous pouvez remplir le formulaire en ligne en bas de la page d’accueil du site pour demander un avis juridique spécifique à votre cas. Un avocat spécialisé, que ce soit pour des questions liées à des procédures d’extradition ou de latence, vous contactera au plus vite pour discuter de votre affaire et définir la stratégie de défense la plus efficace pour vous.

Points Clés :

  • Soutien de Me. Tirelli: Spécialisé en extradition et en fuite, Me. Tirelli s’est distingué dans l’affaire d’un narcotrafiquant mexicain.
  • MAE et Interpol : Le MAE demande une arrestation internationale, tandis que l’Interpol signale la nécessité d’une arrestation avec le « Red Notice ».
  • Mandats d’Arrêt : La différence entre les mandats nationaux et internationaux réside dans leur portée et leur fondement sur des accords entre États.
  • Fugitif : Être considéré comme « fugitif » entraîne de lourdes conséquences juridiques, y compris l’aggravation des peines et la perte de droits.
  • Affaire d’un Narcotrafiquant Reconnu : Arrêté en 2015, un important narcotrafiquant mexicain a été libéré en 2018 en raison d’erreurs procédurales, il est maintenant en fuite.

Photo de Ben Maguire